3/2000 Faits et tendances

L’EURO et la politique budgétaire

Jean-François Jacques

La politique fiscale est possible même si elle semble limitée par des règles européennes non appropriées.

La logique qui a longtemps présidé à la construction européenne fut essentiellement une logique marchande. La mise en place d’une monnaie unique semble parachever cette construction. Or les conditions préalables du fonctionnement d’un vaste marché sont non seulement d’ordre monétaire mais aussi d’ordre institutionnel, juridique et politique. Cependant, et avant même la mise en place définitive de l’EURO, de nombreuses voix s’élèvent pour mettre en garde les autorités politiques et monétaires de l’Europe contre une gestion de la monnaie à contre emploi. Depuis l’arrivée de l’EURO (janvier 1999) l’Europe n’a connu ni récession ni crise du système financier mais il faut dès à présent se préparer à une telle éventualité pour mieux en gérer les conséquences. L’objet de cet article est de faire brièvement le point des arguments avancés pour une pratique de la politique économique qui réponde au mieux aux attentes des européens en matière de chômage, de croissance et d’inflation. Cette note se présente en deux sections. La première rappelle les arguments qui ont été invoqués en faveur de la monnaie unique. La seconde traite des leviers de politiques économiques qui sont possibles dans le cadre des traités de Maastricht et de Dublin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s